La triste histoire de Germain Courchesne

LA TRISTE HISTOIRE DE GERMAIN COURCHESNE

 

[…] le travail photographique de Niederstrass aborde le rapport texte-image afin de stimuler la force narrative de l’accident comme sujet de l’œuvre. La proposition textuelle et photographique de Niederstrass bénéficie d’un cadre scénographique particulier, soit un long corridor rappelant celui d’une prison, seyant parfaitement à l’appropriation d’un fait divers de la chronique criminelle par ailleurs évoqué dans le film Magnolia de Paul Thomas Anderson.[…]            

Extrait du texte d’Anne-Marie Bouchard issu des cahiers no2/10 publiés par la Galerie des arts visuels de l’Université Laval